21 September 2020

7 mins de lecture

inside ubisoftubisoft parks & experiencesubisoft entertainmentaccessibility

Prince of Persia fait son retour avec l'escape game en VR The Dagger of Time

La résolution d'énigmes basée sur la manipulation du temps de Prince of Persia devient une salle d'escape game près de chez vous. Prince of Persia : The Dagger of Time, disponible ce printemps, permet à des équipes de quatre joueurs maximum de résoudre ensemble des énigmes et d'utiliser les pouvoirs de l'artefact pour arrêter le temps, revenir en arrière ou se projeter dans l'avenir.

Développé par Ubisoft Düsseldorf, créateurs de deux escape games VR inspirés d'Assassin's Creed, Beyond Medusa's Gate et Escape the Lost Pyramid, et basé sur la trilogie des Sables du Temps, Prince of Persia : The Dagger of Time met les joueurs au défi d'escalader (virtuellement) et d'utiliser des pouvoirs surnaturels pour résoudre des énigmes en réalité virtuelle dans une pièce dédiée. Sur l'ordre de Kaileena, l'Impératrice du Temps, les joueurs doivent s'échapper de la Forteresse du Temps et empêcher une armée de Monstres des Sables de se libérer. Nous avons demandé à Cyril Voiron, producteur exécutif d'Ubisoft Escape Games, de nous en dire plus sur les origines de cette création.

Comment en êtes-vous venu à choisir Prince of Persia comme inspiration pour un escape game en VR ?

Cyril Voiron : Après en avoir conçu deux basés sur les derniers jeux Assassin's Creed, nous voulions explorer une autre série. Le jeu devait profiter des mécaniques et des connaissances que l'on avait acquises avec les deux premiers, et nous voulions qu'il soit une expérience palpitante à part entière.

Nos escape games en VR sont des aventures plus grandes que nature, qu'on ne peut pas faire dans la vraie vie, où l'immersion doit être totale dès qu'on a le casque VR sur la tête. Avec Prince of Persia, tout était présent. La série des Sables du Temps était parfaite, parce qu'elle offre un univers de fantasy, mais aussi parce que de nombreux éléments des jeux originaux sont géniaux pour la VR, comme les énigmes ou, évidemment, le contrôle du temps.

Quels étaient selon vous les éléments des jeux qui devaient à tout prix s'y trouver ? Y a-t-il des concepts que vous avez dû mettre à jour où repenser ?

CV : Tout d'abord, comme pour les Assassin's Creed, il fallait que les fans de la série considèrent qu'elle avait été respectée. Ensuite, la manipulation du temps est l'élément central de l'escape game VR, comme dans les jeux Prince of Persia. Nous avons donc conçu toute l'expérience autour de cette fonctionnalité, en cherchant comment l'intégrer et comment les joueurs pouvaient l'utiliser pour résoudre des énigmes ensemble. La différence est qu'il n'y a pas d'ennemis à combattre. Nos escape games VR sont autant pour les joueurs que pour les non-joueurs, nous préférons donc nous concentrer sur les énigmes et sur la coopération.

Ubisoft Düsseldorf a déjà créé deux escape games VR Assassin's Creed. Est-ce qu'en créer un pour Prince of Persia était différent ?

CV : Nous avons décidé d'augmenter la qualité et la complexité de nos jeux à un tout autre niveau avec Prince of Persia : The Dagger of Time. Nous avons ajouté beaucoup de fonctionnalités, comme de pouvoir jouer non seulement à deux ou quatre, mais aussi à trois joueurs. Pour ça, nous n'avons pas imité l'environnement du jeu comme dans Escape the Lost Pyramid, ce qui rend les énigmes et le level design bien plus complexe. Nous avons aussi décidé d'inclure un PNJ ! Le côté fantasy de Prince of Persia nous a beaucoup aidés, mais c'est difficile d'implémenter la manipulation du temps dans un jeu multijoueur.

Prince of Persia est connu pour son exploration verticale et ses pièges. Avez-vous réussi à intégrer ces éléments dans l'escape game ?

CV : Oui ! Mais ils ne sont pas au centre de l'expérience : l'essentiel, c'est le contrôle du temps. Nous les avons quand même réimaginés pour qu'ils soient plaisants en VR. L'escalade fonctionne très bien dans la VR, et si vous avez la notion des hauteurs, vous pouvez le sentir en jeu. Nous avons aussi intégré le déplacement vertical dans différentes tours de la Forteresse du Temps qu'il faudra explorer, en grimpant toujours plus haut, jusqu'à atteindre la Chambre du Sablier. Quant aux pièges, je ne peux que vous conseiller de faire attention où vous marchez !

Comment fonctionne la manipulation du temps dans le jeu ? Est-ce que l'escape game a des éléments qui peuvent être réinitialisés, arrêtés ou accélérés ?

CV : Seul le joueur qui tient la Dague du Temps peut contrôler le temps. Il peut l'arrêter, le remonter ou le faire avancer. Nous avons intégré des indices visuels et sonores pour que les autres joueurs sachent quand le temps est altéré. C'est vraiment impressionnant la première fois qu'on fige le temps !

Comment gérer une telle capacité avec plusieurs joueurs actifs ?

CV : C'est compliqué ! Heureusement, tous les joueurs reçoivent un Médaillon du Temps, donc le pouvoir de la dague ne les affecte pas. Ils doivent profiter des manipulations temporelles pour résoudre les énigmes au bon moment.

De quels autres pouvoirs disposent les joueurs de l'escape game ? Est-ce qu'ils sont similaires à la manipulation du temps ?

CV : Les autres pouvoirs fonctionnent différemment. Je n'entrerai pas dans les détails pour ne pas spoiler, mais je peux déjà vous dire qu'il y a aussi une super épée avec des pouvoirs quelque part dans la Forteresse du Temps.

Est-ce que le PNJ animé, Kaileena, joue un rôle pendant la durée du jeu ?

CV : Oui, les joueurs vont la rencontrer pendant le jeu, et interagir avec elle. Elle sert principalement de personnage narrateur qui guide les joueurs à travers la Forteresse du Temps.

Quelle est la différence entre jouer à deux, trois ou quatre ? Est-ce que l'environnement change en fonction du nombre de joueurs ?

CV : Le décor général ne change pas, donc l'expérience sera très similaire, mais les énigmes se résolvent de façon légèrement différente. Par exemple : En jouant avec plus de deux joueurs, c'est possible que deux d'entre eux ou plus doivent activer un interrupteur en même temps.

En dehors des interrupteurs et de la coopération pour résoudre les énigmes, y a-t-il d'autres exemples de moment où les joueurs devront travailler ensemble ?

CV : Il y en a beaucoup, la quasi-totalité des énigmes exige de travailler en équipe. Le meilleur exemple, c'est le contrôle du temps. Quand un joueur manipule le temps, ça peut ouvrir un chemin pour les autres. Ou bien un joueur peut se retrouver piégé et avoir besoin d'aide pour s'échapper. On ne peut jamais réussir seul un escape game ! Il faut parler et collaborer avec son équipe.

Les joueurs peuvent se téléporter dans le jeu, mais aussi se déplacer dans l'espace réel. Comment ça fonctionne ? Est-ce que ça peut poser problème si leur position dans le jeu est différente de leur position dans la vraie vie ?

CV : Nous ne créons pas la salle réelle en fonction de la virtuelle, donc ce n'est pas important. Il y a deux manières de se déplacer : on peut marcher dans la pièce, mais aussi se téléporter en appuyant sur un bouton et en pointant dans la direction souhaitée. Cependant, les joueurs ne pourront pas se téléporter n'importe où. S'il y a un élément qui bloque le chemin, comme un gouffre, ils devront trouver un autre chemin. La fonction de téléportation était nécessaire, car l'environnement virtuel peut être assez grand.

Est-ce que Dagger of Time est adapté pour les joueurs à mobilité réduite ? C'est accessible en fauteuil roulant ?

CV : Nos clients sont souvent des non-joueurs avec peu d'expérience de la VR, ils doivent pouvoir comprendre comment jouer en moins de cinq minutes. Nous avons développé un système de contrôle à un seul bouton pour que ce soit plus simple pour tout le monde, et les maîtres de jeu peuvent débloquer certaines fonctionnalités améliorant l'accessibilité. Nous testons toujours nos salles avec des utilisateurs de fauteuils roulants, donc oui, l'expérience leur est accessible.

Plus d'informations sur Prince of Persia : The Dagger of Time et d'autres Escape Games Ubisoft sur ubisoftescapegames.com. Et pour en savoir plus sur d'autres projets indépendants Ubisoft, consultez nos articles précédents.